Chroniques santé

Conseils et astuces

Blessures musculaires

By: | Tags: , , , , , | Comments: 0 | août 15th, 2015

Les blessures musculaires du sportif

Les joueurs de soccer peuvent être victimes principalement de trois types de blessures musculaires : la crampe, le claquage ou l’élongation, et la contusion. Les causes des blessures musculaires sont nombreuses mais principalement on y retrouve : un échauffement inadéquat, un entraînement excessif avec épuisement du joueur, la fatigue, un manque de souplesse musculaire, un mouvement brusque et violent, un coup direct, une blessure antérieure mal guérie avec un retour au jeu trop rapide, un équipement inadéquat.

Voici une description des principales blessures musculaires ainsi que les symptômes, les traitements possibles et des trucs de prévention.

Crampe

Celle-ci est une contraction musculaire temporaire, involontaire et douloureuse. Si la crampe perdure, c’est une contracture. La crampe peut survenir au repos ou à l’effort. Souvent, l’épuisement est en cause. Il s’agit également d’une insuffisance d’apport d’oxygène ou d’électrolytes sanguins. Les symptômes d’une crampe sont : une douleur sévère, une raideur importante, et une diminution de mouvement des articulations liées au muscle blessé. Pour traiter cette blessure, il faut étirer doucement le muscle contracté. Le mouvement est donc contraire à la contraction. Des massages légers ainsi qu’une application de glace sont suggérés permettant ainsi de réduire l’inflammation. Pour prévenir les crampes, il est important de savoir reconnaître les signes de fatigue musculaire, de progresser graduellement le niveau d’entraînement et d’éviter la déshydratation.

Claquage ou élongation

Ceci est un allongement traumatique du muscle. Le claquage survient lors d’une contraction musculaire extrême en position d’étirement du muscle. Il peut en résulter une déchirure partielle ou complète du muscle. Les symptômes d’un claquage sont : une douleur vive, une raideur importante, une difficulté à contracter et à étirer le muscle atteint, une douleur à la palpation, de l’inflammation, une perte de mobilité selon la gravité de la blessure. Un claquage important peut résulter en une déchirure musculaire. Il est donc important de consulter un spécialiste car le blessé pourrait devoir subir une chirurgie. Pour ce qui est d’un claquage léger à modéré il faut retenir le principe RGCÉ afin de traiter adéquatement. Le repos est de mise pour au moins 72 heures (R) afin de ne pas aggraver la blessure. L’application de glace (G) est primordiale dans le but de diminuer l’inflammation et soulager la douleur. La compression (C) et l’élévation (É) vont permettrent d’éviter le gonflement des tissus et l’accumulation de liquides dans la zone blessée. Les massages et la chaleur sont à éviter car ils risquent d’augmenter l’inflammation, la douleur et de favoriser l’hémorragie. Des médicaments anti-inflammatoires, de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène peuvent être utilisés. Après 72 heures, des massages doux, des étirements légers et des exercices de renforcement peuvent être débutés puis progressés afin de regagner la souplesse, la force musculaire et l’endurance nécessaires à la reprise du sport. L’entraînement et la reprise des activités régulières pourront se faire lorsque la guérison sera complète afin d’éviter tout risque de rechute. Pour prévenir un claquage ou une élongation, il est conseillé d’augmenter graduellement l’intensité de l’entraînement afin de permettre aux muscles de s’adapter, de donner un temps de repos suffisant après un entraînement ou une compétition, d’effectuer un échauffement progressif avant l’entraînement ou la partie et finalement, de réaliser des étirements lents et progressifs après l’entraînement ou la partie.

Contusion musculaire

Celle-ci survient lorsqu’un coup est reçu sur un muscle contracté. Il en résulte une douleur musculaire locale, de l’inflammation locale et des ecchymoses en raison de la rupture de petits vaisseaux sanguins. Les résultats seront variables selon la force du traumatisme. Les symptômes d’une contusion sont : un ecchymose au site de contact avec coloration et douleur locale. Les traitements sont les mêmes que pour le claquage ou l’élongation avec une reprise des activités lorsque le muscle se contracte normalement, est souple et fort. Les contusions peuvent être évitées en partie en portant l’équipement de protection adéquat et complet.

Geneviève Rivard
Physiothérapeute