Chroniques santé

Conseils et astuces

Le regain de poids après un régime – comment l’expliquer ?

By: | Tags: | Comments: 0 | juin 30th, 2018

La reprise de poids après un ou plusieurs régimes, communément appelé le syndrome yoyo, est un phénomène courant qui touche près de 80% des gens qui s’engagent dans un processus de perte de poids. Après quelques mois, certains vont même jusqu’à reprendre la totalité du poids perdu et quelques livres en plus.

Pourquoi a-t’on tant de mal à maintenir le poids perdu après un régime ?

Il faut savoir que la machine humaine n’est pas programmée pour la perte de poids. Au cours des générations passées, et même encore aujourd’hui, la plupart des régions du globe ont été touchées par des famines. Avec le temps, le corps humain a donc développé des mécanismes très performants lui permettant de survivre. Lorsqu’on décide d’entamer un régime avec restriction calorique sévère, on réveille tout simplement ces divers mécanismes de protection naturelle. C’est pourquoi la plupart verront des résultats les premières semaines, puis le poids aura tendance à stagner sur la balance, pour finalement remonter la plupart du temps.

Comment bien comprendre ce phénomène ?

D’abord, il faut savoir qu’une prise de poids résulte d’un apport excessif en calories par rapport à la dépense énergétique du corps. À l’inverse, une perte de poids survient lorsqu’un individu est en déficit calorique.

En période de déficit calorique, le corps est capable de réduire son métabolisme de base. Celui-ci fait référence à l’énergie minimale dépensée afin d’assurer le fonctionnement normal du corps humain. Il compte pour environ 60% de la dépense énergétique totale au quotidien. Certaines études démontrent qu’une perte de poids de l’ordre de 10% de son poids initial peut amener une baisse de 20% du métabolisme de base, laquelle peut perdurer pendant plusieurs mois ou années.

Toutefois, les pertes de poids graduelles, allant de 1 à 2 livres maximum par semaine, auraient un impact moindre sur la baisse du métabolisme. En effet, des études démontrent que les diètes rapides (moins de 6 semaines) amèneraient une baisse deux fois plus importante du métabolisme de base, contrairement aux méthodes de perte de poids à long terme.

L’adoption des comportements suivants est associée à une diminution du risque de regain de poids :

  • Consommer peu d’aliments de restauration rapide
  • Boire peu de boissons sucrées et privilégier l’eau pour s’hydrater
  • Pratiquer une activité physique modérée 30 minutes par jour
  • Avoir une alimentation riche en fibres, en fruits et en légumes.
  • Réduire les portions aux repas.

 

C’est donc dire que pour perdre du poids, il faut être patient, et se fixer des objectifs réalistes. Sachez qu’une perte de poids de 5 à 10% du poids initial a été démontrée suffisante pour apporter des bénéfices sur la santé des gens en surpoids. Afin de maintenir le poids perdu, il est recommandé d’adopter de saines habitudes de vie à long terme et d’éviter à tous prix les régimes populaires.

 

Source : extenso.org : Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal

Christine Desjardins, diététiste-nutritionniste

Clinique Physiqu’action